Coudre une garde-robe qui me ressemble

Depuis le début de l’année, j’ai une grosse préoccupation qui occupe une bonne partie de mes pensées: me coudre une garde-robe stylée, qui me correspond.
Je couds beaucoup, de jolis patrons et de jolis tissus, et pourtant, il m’arrive très souvent de ne pas me sentir à l’aise dans mes vêtements et dans mon look. Je trouve ça désolant… savoir coudre et ne pas se sentir bien dans ses vêtements, c’est un comble.
Sans compter que passer du temps à coudre un vêtement qui finalement ne nous correspond pas, c’est particulièrement frustrant et démotivant.
Cette année, j’ai décidé de me pencher activement sur le sujet. Si j’ai déjà lu énormément par le passé sur le sujet je ne suis jamais réellement passée au concret.
Quand Seamwork a lancé son programme bi-annuel, “Design your wardrobe” je me suis dit que c’était le moment.

Design your wardrobe, c’est quoi?

Seamwork est une marque de patrons, que vous pouvez acheter à l’unité ou via un système d’abonnement. La marque sort chaque mois deux nouveaux patrons ainsi qu’un magazine. Avec l’abonnement, vous recevez chaque mois deux crédits vous donnant la possibilité de télécharger les deux patrons de votre choix.
J’ai l’abonnement depuis un petit temps déjà et si je ne couds pas vraiment les patrons (pour le moment), je suis ravie du magazine qui propose à chaque reprise des hacks des patrons, des variations, des suggestions de tissus et des façons de customiser ses créations.
C’est vraiment très inspirant et j’apprends très souvent de nouvelles techniques qui me permettent d’avancer dans ma pratique de la couture.
Deux fois par an, Seamwork organise le programme Design your wardrobe pour ses abonnés.
Design Your Wardrobe (en français “dessine ta garde-robe”) est un programme sur trois semaines, incluant des fiches techniques, des activités permettant de relancer sa créativité et un calendrier permettant de planifier ses projets.
Le but est d’avoir, à la fin du programme, une liste de projets couture organisée, et un planning pour les réaliser pour la saison à venir.
Chaque semaine est dédiée à une partie différente du processus de conception, qui va de la définition d’objectifs à la planification des projets couture.
Chaque jour, il faut compléter une fiche ou se consacrer à une activité permettant d’explorer son style et d’organiser ses idées.
Un programme parfait pour mon objectif: me coudre une garde-robe qui me ressemble et qui correspond à mon mode de vie.
La première semaine est consacrée à la fixation des objectifs. Divers exercices vous invitent à réfléchir à votre personnalité, votre histoire et votre environnement qui ont un impact très clair sur la façon de s’habiller. Après cette phase de réflexion, vous êtes invités à créer un mood board ou tableau d’inspiration.
La deuxième semaine est consacrée à la palette de couleurs.
Au départ de votre stock de tissus, le programme vous aiguille pour créer votre palette de couleurs et vous aide à identifier ce qu’il vous manque.
Ensuite, à l’aide de votre mood board et votre palette de couleurs, vous pouvez parcourir votre garde-robe actuelle afin de déterminer quels vêtements que vous possédez déjà entreront dans votre collection. Vous pourrez ainsi définir clairement quelles pièces vous manquent.
La troisième semaine est consacrée à l’élaboration des looks. Après avoir défini les critères importants pour vous, il est temps de créer des looks à partir d’une sélection de patrons et ensuite planifier vos prochain projets couture.

Mon expérience

Ayant décidé de suivre très sérieusement le programme, j’ai suivi chaque étape, pris pas mal de note, ai pas mal réfléchi.
J’ai pu en tirer les conclusions suivantes.

Mon style

Mon style actuel ne me plaît pas du tout. L’entreprise pour laquelle je travaille ne demande pas d’être spécialement bien habillé et je me rends compte qu’avec le temps, j’ai de moins en moins fait attention à ma façon de m’habiller. Un jeans, une blouse et c’était bon. Et finalement, j’ai toujours l’impression d’être mal habillée.
Pourtant, les vêtements, c’est important pour moi, c’est une façon de prendre soin de soi. Et c’est un peu ce que j’ai mis de côté cette dernière année: prendre soin de ma personne.
Les vêtements, c’est aussi une façon de montrer au reste du monde qui on est. C’est en fin de compte une des premières choses que les autres voient de nous.
D’aussi longtemps que je m’en souvienne, je me suis toujours sentie “sans style”. C’est peut-être un peu dur comme constatation, mais j’ai toujours trouvé les autres plus stylés que moi, avec une véritable identité…Si on me demandait de définir mon style, je disais “classique”.
Pourtant, ce n’est pas du tout comme cela que j’ai envie d’être perçue…

Bref, vous l’aurez compris, mon style et moi, on était pas vraiment amis jusqu’à maintenant…

Mon mood board
Créer son mood board n’est pas si facile. Il ne s’agit pas seulement d’épingler des photos qu’on aime mais surtout d’épingler des photos de tenues qu’on aimerait porter, dans lesquelles on s’imagine être bien.
Un exemple? J’ai longtemps épinglé sur pinterest des tableaux de garde-robe capsule minimalistes. Du gris, du beige, du blanc…
Après quelques essais de garde-robe allant dans ce sens, cela ne me correspond pas du tout. Je ne me sens absolument pas bien dans ce genre de tenues.
J’aime les fleurs, les pois, les motifs,…
Le programme m’a vraiment aidée à définir les types de vêtements que je souhaite porter au quotidien:

  • du féminin: il m’arrive souvent de me sentir “garçon manqué”, sans doute à cause de mes cheveux courts),
  • du confortable: pour pouvoir courir après le train ou après mes deux loustics,
  • avec de jolis motifs et de jolis détails: parce que ça, c’est tout-à-fait moi!

Je trouve que ces points se retrouvent bien dans mon tableau d’inspiration: des tenues avec des jolis détails, des motifs féminins tout en restant confortable. J’y ai également intégré les tissus de mon stock que je souhaite coudre pour cette saison.
On y retrouve de jolis chemisiers. Je n’en ai pas porté beaucoup ces dernières années et pourtant c’est un des vêtements qui me va le mieux. Avec mes cheveux courts, je trouve cela très joli. Portés avec un joli pantalon ou même un jeans, le résultat fait tout de suite “habillé”.
On y retrouve également des robes dans du tissu à motifs. Une jolie robe, même simple, dans un tissu à motifs fait toujours son petit effet. Sans compter que pour les matins sans inspiration, c’est plutôt pratique: un vêtement à enfiler et on est habillée.
Une autre pièce que j’ai envie de porter, c’est le pantalon cigarette, à porter avec un joli chemisier ou une belle blouse fluide, la déclinaison parfaite.
Ensuite, des fleurs, des pois, des lignes et des tissus fluides.

Ma palette de couleurs

Pour créer ma palette de tissus, j’ai utilisé comme conseillé mon mood board, les tissus de mon stock et les tissus que je souhaitais intégrer à ma collection.
Seamwork conseille la répartition suivante:

  • 1 à 3 neutres:des couleurs basiques qui vont avec tout,
  • 1 à trois basiques: ce sont des presques neutres, avec plus d’impact visuel,
  • 1 à 3 accents: ce sont des couleurs qui ne vont pas avec tout mais qui ont un fort impact visuel.

Voici ma sélection de couleurs pour ce printemps:

Comme vous le voyez, je n’ai pas su me limiter à trois couleurs par catégories, mais je n’arrivais pas à me résoudre à moins.
J’ai également créé une palette plus large, que je pourrai utiliser lors de mes prochaines collections.

Mes looks

Pour être honnête, cette partie n’est pas encore complètement terminée sur papier.

C’est une habitude que je n’avais pas et qui est pourtant indispensable: penser en terme de look, de silhouette, de tenue dans son ensemble. C’est pourtant essentiel!
J’ai maintenant une idée bien précise des looks que je souhaite créer, et la plupart des tissus et patrons sont déjà sélectionnés. Reste à mettre le tout sur papier et planifier!
Je peux déjà vous dire que mes deux prochains projets couture rentrent tout-à-fait dans mon mood board: une chemise en plumetis bleu ciel et une robe dans un tissu à motifs.

Mon impression sur le programme

Cela peut sembler beaucoup de travail, mais je suis certaine que cette réflexion et ce travail m’aideront à me créer une vraie garde-robe, un vrai style.
J’ai trouvé que c’était un exercice très créatif et j’ai adoré me prêter au jeu.
J’ai bien conscience que cela peut sembler futile, mais coudre demande un réel investissement en temps et en argent. J’ai vraiment envie que chaque vêtement que je couds soit porté et intégré à une garde-robe cohérente.
Je pense également que c’est une façon de coudre qui est responsable.
Je suis donc très heureuse d’avoir passé le cap!
Toujours dans la même lignée, j’ai ressorti le livre The Curated Closet… je vous en reparlerai probablement!
Et vous, vous planifiez vos projets couture ou vous fonctionnez plutôt à l’instinct?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.